Santé : la question de la sexualité et la santé mentale préoccupent les jeunes.

  • 26 avril 2024

La santé mentale et la santé sexuelle et reproductive intéressent beaucoup les jeunes malagasy, selon un constat pendant la restitution du dialogue mondial de la jeunesse qui a eu lieu le 25 avril à Antaninarenina. Ce fut un moment de partages encore pour les jeunes, qui a pu apporter des informations, de discussions, ainsi que des recommandations issues du dialogue. L’objectif était d’aussi renforcer l’engagement des jeunes malagasy pour plaidoyer ce qui est de leurs droits, mais surtout passer à l’action pour l’application de l’équité en matière de droits sexuels et reproductifs.

Une session de travail pour la sensibilisation, la mise en œuvre de ces recommandations pour le dialogue et la réalisation d’un plan d’action sont aussi en vue.
Pour le cas de Madagascar, l’éducation complète à la sexualité est primordiale pour éviter des problèmes relatifs. ”Nous pouvons nous inspirer du cas des Pays-Bas pour ce méthode. Ainsi, l’éducation sexuelle peut être introduite dans les programmes scolaires pour éviter les grossesses précoces”, selon la responsable du Centre ODAS, Andrianina Ravaka Ratsimba.

Il est à rappeler que le Dialogue Mondial de la Jeunesse s’est tenu les 5 et 6 avril dernier au Palais des Congrès de Cotonou. 500 jeunes issus de 130 nations, dont Madagascar, y ont participé. L’égalité des genres, la santé sexuelle, et reproductive ainsi que la résilience des jeunes faces aux crises ont fait partie des thématiques clés durant ces deux jours. Ce fut une tribune de partages, qui a pu dégager des recommandations éclairées à l’attention des autorités mondiales.

 

Partagez :
Nirinasoa Tafita