Violences basées sur le genre (VBG) : les victimes commencent à sortir du silence

  • 5 octobre 2022

Les plaintes concernant les cas de violences basées sur le genre déposées auprès des autorités après la récente promulgation officielle de la loi sur le VBG auraient augmenté.
En effet, les autorités auraient enregistré un accroissement des plaintes de victimes ayant eu le courage de porter leur cas auprès de la justice.

À ce jour, le nombre officiel des plaintes enregistrées n’est pas encore disponible. Toutefois, face à cette situation, le ministère de la population, de la protection sociale et de la promotion de la femme a piloté ce 05 octobre une réunion de réflexion et de concertation visant à activer les mesures qui conviennent.

Aucune description disponible.Des représentants de tous les acteurs impliqués ont été invités à se prononcer sur la manière de renforcer efficacement les actions de répression, de réparations et d’accompagnement, tant sur le plan physique que psychologique. La réunion implique de manière transversale l’association Fitia, l’USAID, et la Brigade féminine de la police nationale.

Partagez :
Mahandry