Vers de terre et lombricompost : innovations pour une agriculture durable et la sécurité Alimentaire

  • 24 mai 2024
Le laboratoire des RadioIsotopes (LRI) de l’Université d’Antananarivo, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), et le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) ont organisé une journée d’échanges et de réflexion intitulée ‘Innovations Fondées sur la Nature : Vers de Terre et Lombricompost pour la Durabilité Agricole et la Sécurité Alimentaire’ au Carlton Anosy ce 23 mai.
Cet événement poursuit trois objectifs principaux dont la valorisation des vers de terre autochtones : présenter et discuter des avancées concernant l’utilisation des espèces autochtones de vers de terre pour la fertilité des sols, le lombricompostage et la lombriculture.
La mise en œuvre de pratiques innovantes et agroécologiques : examiner les pratiques innovantes basées sur l’utilisation des vers de terre et des lombricomposts dans la riziculture et l’agriculture pluviale de tanety.
Et la co-construction de pratiques durables : collaborer avec les ONG et les agriculteurs pour élaborer des pratiques durables et acceptables, en complément des fertilisations organiques existantes.
Cet événement s’inscrit dans le cadre de deux projets : le projet AFD-GDN financé par le Global Development Network et l’Agence Française de Développement (AFD), et un projet visant à améliorer l’utilisation du compost et la valorisation des produits issus de la pisciculture.
La région d’Analamanga a déjà publié un guide pratique pour l’utilisation du compost, encourageant les agriculteurs à utiliser ces techniques pour réduire leur dépendance aux engrais chimiques coûteux. En effet, les résultats ont été impressionnants, avec une augmentation de rendement allant de 100 kg à 1,5 tonne par hectare lorsqu’il est utilisé en combinaison avec des engrais organiques. Un exemple de réussite est celui de Razafindrakoto Jean de Dieu, agriculteur à Imerintsiatosika
Partagez :
Mahandry