Travail décent à Madagascar : il faut réorienter les interventions pour atteindre les objectifs

  • 9 novembre 2021

Un atelier d’évaluation se déroule depuis le 8 novembre à Mananjary, région Fitovinany, pour répondre à des questions relatives à la réalisation de toutes actions pour un travail décent à Madagascar. Ce, notamment afin de promouvoir la sécurité et la santé au travail, ainsi que pour formaliser les emplois à Madagascar.

Aucune description disponible.

Fonds Vision Zéro -VZF- et le projet Coopération Suédoise -SIDA-, l’Organisation Internationale du Travail en collaboration avec le ministère en charge du Travail, avec une quarantaine de participants issus de ce domaine, se sont regroupés à cet atelier pour mener une évaluation des interventions menées dans la Grande Île dont le but est d’améliorer la sécurité et la santé au travail. Il s’agit également d’appuyer la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle entre 2028 et 2021.

Jusqu’au 12 novembre, les participants examineront les réalisations et actions en cours à Madagascar, pour un travail décent dans les chaînes d’approvisionnement du textile et de la construction et la formalisation des emplois informels dans les entreprises formelles. En outre, la Task Force d’inspecteurs du travail, la mise en oeuvre de plans stratégiques pour la conformité des lieux de travail, la formalisation des emplois, ainsi que le renforcement de capacité des inspecteurs du travail à l’Ecole Nationale d’Administration de Madagascar (ENAM). Des recommandations et des solutions adéquates sont alors attendues à la fin de cet atelier. Ces dernières permettront de recadrer ou de réorienter les interventions pour atteindre les objectifs.

 

Partagez :
Mahandry