Suivie de recommandation des auditeurs des fichiers électoraux : les piliers de sa fiabilité déjà corrigée par la CENI

  • 17 août 2023

Dans leurs rapports, les experts nationaux ont énuméré 49 recommandations adressées à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), à la date du 20 juillet derniers auxquels l’audit est clos. À cette date du 17 août 2023, vingt-trois de ces quarante-neuf recommandations ont déjà font l’objet de mesure corrective. Ces mesures concernent la correction des anomalies et des suspicions de doublons. La déclaration est du président du bureau permanent de la CENI Dama Andrianarisedo. Ce qui amène les membres de bureau permanent à être confiant sur la fiabilité de la liste électorale à l’issue de la refonte totale.

L’audit a été mené à partir des données d’échantillonnage. Par contre les mesures correctives apportées par la CENI s’élargissent  de manières exhaustives permettant aux opérations de suivi de contrôler au cas par cas toutes les suspicions d’anomalies et des doublons éventuels. Ce suivi des recommandations n’est pas encore terminé, selon le président de la CENI, car le rapprochement des données reçues au niveau central est encore en cours de recoupement au niveau des districts. Parmi ces 23 points de recommandation, figure également la sécurisation des données. Sur ce cas, la CENI a intégré dans le système un mécanisme de cryptage conforme aux normes internationales en vigueur.

L’audit ne se résume pas uniquement sur le fichier électoral. Il a été également mené sur la fiabilité du système électoral en général, bénéficiant la reconnaissance de la CENI. Les 26 recommandations restantes ne concernent plus la liste, mais relève de l’organisation en général et des cadres légaux et règlementaires que la CENI devrait encore améliorer.

La CENI réitère à ce jour que le financement des opérations électorales n’est plus un obstacle. Les 40 milliards d’ariary inscrits dans la loi des finances initiale sont déjà exécutés permettant à la CENI de poursuivre les préparatifs requis. La mise en confiance par le PNUD à une mobilisation à participation à la Basket-found est également plus renforcée en croire les déclarations répétées de cet organisme onusien.

En revanche, le président de la CENI a rappelé constamment que la souveraineté du financement revient à l’Etat et que les partenaires techniques et financiers n’interviennent qu’en appui. L’écart entre le besoin total à la mise en œuvre des opérations électorales et le financement disponible à travers le Basket-found sera comblé par l’Etat par le biais du mécanisme de décret d’avance rassure toujours le président de la CENI.

La remise du rapport définitif des auditeurs nationaux a été effectuée ce 17 août 2023 devant les membres du bureau permanent de la CENI à Alarobia.

 

Partagez :
Romuald