Statistiques agricoles de Madagascar : une enquête pilote en cours d’évaluation

  • 9 février 2024

Le dernier Recensement Général de l’Agriculture (RGA) de Madagascar remonte en 2005, ce qui constitue une grande lacune en termes de données statistiques agricoles fiables. Cela engendre également une grande barrière dans les stratégies de planification dans ce secteur. La prochaine RGA a été maintes fois envisagée et des planifications ont été entamées, mais sa réalisation est toujours en attente pour des raisons multiples. Les préparatifs en vue d’un recensement fiable, livrant des données de qualités ont été néanmoins mis en œuvre à travers une enquête pilote sur la production végétale et animale (AGPROD), coorganisée par le MINAE, l’INSTAT et la FAO, en collaboration avec l’INSTAT.

La restitution des résultats de cette enquête pilote a été effectuée le 06 février dernier dans les locaux du CFFAMMA- GR Nanisana. Cette restitution a pour objectif fondamental d’évaluer l’efficacité et la qualité de la méthodologie employée ; d’évaluer également la fiabilité des outils et des approches utilisés afin d’envisager sa mise à grande échelle à travers le RGA, tant espéré et attendu, surtout par le ministère de l’Agriculture et de l’élevage.

Le ministère de l’Agriculture souligne l’enjeu d’une mise à jour de données statistiques sur la production agricole est crucial pour le gouvernement malagasy. Les indicateurs qui en découlent permettent au gouvernement de piloter, suivre et évaluer l’impact des politiques et des investissements. De suivre également l’évolution de la croissance dans le secteur agricole. De même, ces données statistiques permettent de déterminer les actions prioritaires visant à pérenniser la production et le système alimentaire à Madagascar.
Outre l’accessibilité de données statistiques, la fiabilité et la qualité de ces données seront spécifiquement discernées. L’enquête pilote a été menée dans les Districts d’Anjozorobe et d’Ambohidratrimo de la Région d’Analamanga, au mois de juin 2023, incluant l’évaluation de la production végétale et animale.

À travers la disponibilité des indicateurs de qualité, le MINAE pourra ainsi être en mesure de travailler plus efficacement sur tous les aspects liés à la production, tels que l’utilisation des terres, les facteurs de production, ainsi que les situations économiques et sociales. Il convient de noter que le plan stratégique sur la statistique agricole PSSAR de Madagascar a été validé en 2023.

Partagez :
Mahandry