Saison cyclonique : les réponses du BNGRC doivent s’adapter au changement climatique

  • 16 novembre 2021

Les stratégies de préparation aux urgences pour la saison cyclonique devront s’adapter au changement climatique, a martelé le directeur général du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC), Elack Olivier Andriakaja lors de l’ouverture officielle des deux ateliers axés sur la mise à jour du plan de contingence national et élaboration du plan de contingence de la région Analamanga.

Ces ateliers portent sur les aléas cyclone et inondations. Ils s’inscrivent dans la disposition de la priorité n°4 du cadre de SENDAI pour la réduction des risques de catastrophes, à savoir “renforcer la préparation pour une réponse efficace, et mieux reconstruire dans le relèvement, la réhabilitation et la reconstruction”. Ils visent également à appuyer le gouvernement et les autorités locales à mettre en place une réponse en temps réel et coordonnée afin de minimiser les impacts des catastrophes sur la population.

Différents éléments de contingence nationale et régionale seront définis de façon concertée, produisant des résultats qui permettent d’assurer le lien entre préparation, réponse aux urgences et relèvement précoce (scénario, seuil, indicateur, gestion des informations et coordination).

Partagez :
Mahandry