Renforcement des capacités locales : signature d’une convention entre l’OIT et les Communes de Fandriana.

  • 7 juin 2024

Dans le cadre du programme de partenariat entre l’Organisation internationale du Travail (OIT), le Ministère de l’Agriculture et de l’Élevage (MINAE), et le programme DEFIS, une étape clé a été franchie avec la signature d’une convention de maîtrise d’ouvrage déléguée entre l’OIT et les communes de Milamaina, Sandrandahy, Imito, Sahamadio et Fiadanana, situées dans le District de Fandriana. Cette cérémonie, qui s’est déroulée au bureau du Projet HIMO de l’OIT à Antsirabe, a également été l’occasion de remettre des attestations aux maires des communes bénéficiaires formés aux techniques de réhabilitation de routes et à la gestion des infrastructures.

Cette initiative s’inscrit dans une démarche de renforcement des capacités locales. M. Frederick Muia, Directeur du Bureau de Pays de l’OIT pour Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles, a signé la convention au nom de l’OIT. Les maires des cinq communes ont également reçu des formations en techniques HIMO Route et en gestion et entretien des infrastructures, assurées par le Centre de Formation HIMO (CFHIMO) d’Antsirabe.

Le projet de partenariat entre l’OIT et le MINAE, par le biais du programme DEFIS, vise à développer des filières agricoles inclusives et à améliorer les infrastructures locales. L’approche à Haute Intensité de Main-d’œuvre (HIMO), déployée depuis trente ans par l’OIT à Madagascar, a permis la réalisation de plusieurs projets d’infrastructure et de services sociaux de base, contribuant à la lutte contre la pauvreté, le chômage et le sous-emploi.

La première phase du projet, réalisée entre juillet 2019 et décembre 2022, a démontré l’efficacité de l’approche HIMO structurée dans la réhabilitation des routes. Cette phase a abouti à la réhabilitation de 52 km de routes dans les Régions Atsimo Atsinanana et Ihorombe, servant de chantiers-écoles pour la formation de 28 entreprises et de 9 bureaux d’études. La signature de la convention de partenariat en décembre 2023 a marqué le début de la deuxième phase du projet, visant à pérenniser et à capitaliser sur les résultats de la première phase. Les travaux en cours incluent la réhabilitation de nouvelles routes, la formation des collectivités territoriales décentralisées et des associations, et le suivi des systèmes d’entretien des infrastructures.

Partagez :
Sissie Raveloson