Renforcement de l’investissement : Madagascar bénéficie du soutien de la BAD

  • 4 décembre 2023

La Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec la Commission de l’Union africaine et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), a récemment conclu un accord visant à financer et mettre en œuvre le projet de « Rationalisation de l’engagement de la diaspora pour catalyser les investissements privés et l’esprit d’entreprise afin de renforcer la résilience » (SDE4R). Madagascar est parmi les huit pays africains sélectionnés pour bénéficier de ce projet, aux côtés de la Gambie, le Liberia, le Mali, la Somalie, le Soudan du Sud, le Togo et le Zimbabwe, a annoncé la BAD.

Selon les termes de l’accord tripartite, les trois entités ont convenu d’un financement de 3,9 millions de dollars sous forme de dons. L’objectif de ce financement est de renforcer l’investissement, le capital humain et l’engagement philanthropique de la diaspora dans ces huit nations africaines.

Le projet SDE4R a pour mission d’aider les pays bénéficiaires, dont Madagascar, à développer des stratégies efficaces pour mobiliser le capital humain et financier de leur diaspora. Ceci dans le but de soutenir le développement socioéconomique, relancer le secteur privé national, et surmonter les crises politiques ou humanitaires en tirant parti de l’expertise et des réseaux des groupes diasporiques, comme il a été expliqué par la BAD.

La BAD souligne l’importance de la diaspora africaine, estimée à 160 millions de personnes. En 2021, les envois de fonds de cette diaspora vers le continent ont atteint environ 96 milliards de dollars, dépassant de loin les 35 milliards de dollars d’aide publique au développement versés à l’Afrique la même année.

Ce projet cherche à exploiter le potentiel économique considérable de la diaspora africaine pour stimuler le développement et renforcer la résilience des pays bénéficiaires. Il met l’accent sur la mobilisation de ressources financières et humaines en vue de favoriser une croissance économique durable et de surmonter les défis auxquels ces nations sont confrontées.

Partagez :
Carinah Mamilalaina