Rencontre  FMI – CSI : mettre en avant l’importance de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption

  • 26 avril 2024

Engagement envers la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. La présidente du Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI), Sahondra Rabenarivo et plusieurs membres de son équipe ont rencontré les équipes du FMI en visite à Madagascar. Les échanges ont principalement porté sur le rôle de la CSI et des Systèmes Anti-Corruptions (SAC) dans le suivi de la mise en œuvre des réformes annoncées par les autorités malagasy.

La lutte contre la corruption dans les finances publiques, la prévention des détournements, le respect de la bonne gouvernance des marchés publics, la lutte contre le blanchiment d’argent et la récupération des avoirs illicites étaient au cœur des préoccupations. La CSI souligne l’importance de surveiller de près ces domaines.

Accélération des réformes

La demande d’accélération des réformes par le FMI s’ajoute à celle de la Banque mondiale. Les conclusions de la mission du FMI, présentées dans leur dernier rapport diagnostique, mettent en lumière l’importance des réformes pour la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption.

La Mission du Fonds monétaire international (FMI) a récemment engagé des discussions techniques avec la partie malagasy concernant deux accords de financement d’une valeur totale de 660 millions de dollars via les programmes Facilité élargie de crédit (FEC) e Facilité pour la résilience et la durabilité (FRD). Les engagements pris par Madagascar en matière de réformes sont des conditions préalables aux accords du Conseil d’Administration du FMI. Le respect de ces engagements est crucial pour l’approbation du prochain FEC combiné avec le FDR. Des rapports trimestriels de la CSI sur les avancées de Madagascar seront examinés par le CA du FMI pour décider de l’octroi des fonds promis.

Partagez :
Haga Rajaonaly