Redressement des conditions humaines du milieu carcéral à Madagascar.

  • 26 janvier 2023
La première session de deux séries d’ateliers en vue de trouver des solutions efficaces urgentes et durables aux redressements des conditions humaines du milieu carcéral à Madagascar a débuté ce 26 janvier et durera deux jours.
Comme il a été inscrit dans le calendrier initial, cette première session se focalise sur le moyen de renforcer l’administration pénitentiaire Malagasy concernant les questions sur les besoins fondamentaux respectant le droit humain (Accès à l’eau, l’assainissement, l’hygiène, la nutrition, accès aux médicaments, réinsertion sociale).
Le problème d’hygiène figure parmi les cas d’urgence. Les vidanges des « fosses septiques » auraient cessé depuis 1960.
Selon le calendrier préétabli, les 5 millions d’euro annoncés par l’AFD seront répartis pour financer les actions d’urgence et prioritaire dans 9 prisons de Toamasina, Mananjary, Manakara, Manjakandriana, Diégo, Majunga, Ambositra et Antananarivo.
Sous l’initiative de l’ONG l’Humanité & Inclusion, les principaux 9 partenaires de cette ONG ont répondu présent à l’atelier, marquant leur détermination à apporter leur appui aux autorités Malagasy pour atteindre l’objectif prédéfini.
La précarité nutritionnelle en matière d’aliments nutritionnels aurait favorisé l’apparition de plusieurs cas de dépression maladive. HI aurait constaté que 97 % de détenus sont en état de dépression en 2018, due essentiellement à des conditions de détention atroces.
Partagez :
Mahandry