Ravinala Airports : bien se préparer aux situations de crise

  • 23 mai 2023

Un exercice général de simulation d’accident d’avion a été effectué sur le site de l’aéroport international de Nosy Be.

Chaque entité aéroportuaire a appliqué la procédure relative à sa fonction dans une gestion de crise en situation réelle durant la simulation. Des volontaires, plusieurs entités régaliennes et civiles ont également joué les rôles de victimes, de membres de familles de victimes, de blessés et de membres d’équipages.

L’objectif de cet exercice a été de prévenir les dangers et que les chefs d’entités décisionnaires et les équipes opérationnelles puissent s’exercer à prendre toutes les décisions relatives à une gestion d’urgence et de crise. Le but a été aussi de rassurer les passagers, et de montrer que l’aéroport suit les normes internationales. D’ailleurs, un Centre Directeur des Opérations d’Urgence (CDOU) a été mis en place à Nosy be.

Selon Malaza Ramanamahafahay, Préfet de Nosy Be : « Il faut prévoir l’inévitable… c’est le Préfet du lieu d’implantation de l’aéroport international qui est toujours le Directeur du Centre Directeur des Opérations d’Urgence ou CDOU où toutes les décisions sont prises. La réalisation de cet exercice est indispensable pour respecter les réglementations. Cela permet de mettre en application le plan d’urgence. Anticiper est important pour mener à bien la gestion de tout événement pouvant survenir au sein de l’aéroport. »

Caroline Petit, Directrice des Opérations de Ravinala Airports, a ajouté que « le but étant de se préparer en cas d’accident d’avion et de voir la réactivité des intervenants, tester l’efficacité des procédures, des moyens de communication, des moyens humains et matériels. »

Cette simulation a été organisée par Ravinala Airports, avec l’appui de Monsieur Vincent Robert, en charge des exercices d’urgence de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle et de la préfecture de Nosy Be ainsi que toutes les entités aéroportuaires.

Partagez :
Sissie Raveloson