Quatre Mauriciens et six Malgaches arrêtés en possession de  plus de 300 kg de drogues

  • 10 janvier 2024

Le trafic de drogue est un fléau qui continue de sévir dans la région de l’océan Indien, comme en témoigne la récente interception d’une embarcation transportant 333 kilos de drogues, principalement du cannabis, en provenance de Madagascar à destination de Maurice. L’opération a été le fruit d’un travail de longue haleine mené par les autorités mauriciennes, aboutissant à l’arrestation de à bord de l’embarcation.

Les individus impliqués dans ce trafic provenaient en grande partie de Cité La Cure, un faubourg proche de Roche-Bois, où la vente de stupéfiants est monnaie courante. De plus, deux des Mauriciens arrêtés étaient déjà connus de la justice, tandis qu’un autre était en liberté conditionnelle pour un délit informatique et des délits liés à la drogue. En outre, l’implication de ressortissants malgaches soulève la nécessité de coopération avec les autorités de Madagascar pour démêler les ramifications de ce réseau de trafic de drogue.

L’opération d’interception a été menée avec succès par les garde-côtes mauriciens, bien que trois commandos aient été légèrement blessés au cours de l’opération. Le commissaire de police, Anil Kumar Dip, a souligné l’importance du travail des deux unités de renseignements impliquées dans cette saisie, ainsi que le fait qu’aucune fuite d’informations n’ait compromis l’opération.

Cette interception survient à peine neuf jours après une saisie similaire effectuée par les autorités seychelloises. Ces événements soulignent la nécessité d’une coopération régionale et internationale pour lutter efficacement contre le trafic de drogue dans cette région. De plus, les stupéfiants saisis devront être acheminés à Maurice pour des tests par la Forensic Science Laboratory (FSL), soulignant l’importance de la collaboration entre les laboratoires spécialisés dans l’analyse de substances illicites.

Partagez :
Mahandry