Promotion MALAKI : le travail pour lutter contre la délinquance

  • 6 octobre 2022

100 jeunes issus de Diégo-Suarez vont désormais avoir, chacun, un emploi et feront face aux défis du monde du travail, grâce aux formations qu’ils ont reçues pendant six (6) semaines. les formations concernent la tuyauterie, maçonnerie, électro-mécanicien, infographie, motoriste, menuiserie bois, et la tôlerie.

Ces jeunes filles et garçons, en provenance de 52 fokontany, sont des victimes de délinquance ou à risque de basculer vers la délinquance faute de manque d’emploi. Ainsi, à part le fait d’avoir des revenus rentables, le but est d’aussi les retenir hors du danger, et pour qu’ils ne commettent plus de nouveau, les mêmes infractions. Également pour que ces derniers puissent résister aux tentations, à travers des activités de réinsertion et insertion socio-professionnelle.

La promotion a été nommée ”MALAKI”, qui signifie ”Mahafehy Asa sy manana LAKIle Ivoarana amin’ny fiainana” en d’autres termes maîtriser le travail et avoir la clé pour pouvoir s’épanouir dans la vie. Cette formation a pu avoir lieu, grâce à l’Organisation Internationale du Travail -OIT-, dans le cadre du projet Projet PBF Vanille mis en œuvre par l’OIT, l’UNFPA et l’UNICEF et financé par le Secrétariat du Peace Building Fund

”L’avenir de la région appartient aux jeunes. Si la paix et le développement sont instaurés dans la région, c’est grâce en grande partie à votre prise de responsabilité… N’attendez toujours pas à ce que l’on vous offre du travail. Sachez saisir les opportunités existantes pour créer votre propre emploi”, a déclaré Coffi Agossou, représentant de l’OIT à Madagascar, lors de la remise des certificats qui s’est tenue ce 6 octobre à Diégo.

Des kits de démarrage pour faciliter leur auto emploi ont été également remis à ces jeunes. Notons que la formation est reconnue officiellement par le gouvernement malgache.

Partagez :
Mahandry