Projet FIER : Soutien à la transition énergétique à Madagascar

  • 26 mai 2024

Les représentants des Nations Unies et des partenaires techniques et financiers ont réaffirmé leur engagement en faveur de la transition énergétique à Madagascar lors de la réunion du Comité de Pilotage du Projet FIER (Financement Intégré des Énergies Durables) qui s’est tenue au Radisson Blu. Les ministères malgaches ont présenté des mesures concrètes pour relever le défi de la transition énergétique.
Des politiques ambitieuses visant à favoriser l’accès à une énergie propre et abordable pour tous les citoyens ont été discutées. Madagascar s’engage fermement à mettre en œuvre des actions concrètes pour favoriser une transition énergétique durable, en mettant l’accent sur le développement des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et la sensibilisation de la population.

Le Projet FIER vise à renforcer la capacité financière et technique de Madagascar dans le secteur des énergies renouvelables, contribuant ainsi à l’électrification du pays et à la réduction de la déforestation massive causée par l’utilisation intensive de la biomasse. Le projet FIER est une initiative conjointe de plusieurs agences du Système des Nations Unies avec un budget total de 8.983.345 USD. Il bénéficie d’une contribution majeure de plus de 7,7 millions USD du Fonds Commun des Nations Unies et se déroulera sur une période de quatre ans, d’avril 2022 à mars 2026.

Ce projet vise  aussi à offrir des opportunités d’accès à des prêts concessionnels, des mécanismes de partage de risque et des subventions pour le financement de projets liés à l’énergie durable. Sous la coordination de l’ONUDI, du PNUD et d’UNCDF, le projet comprend deux volets essentiels. Le premier volet, dirigé par l’ONUDI, se concentre sur l’incubation et le développement de petites entreprises et startups actives dans le domaine des énergies renouvelables. Les porteurs de projets bénéficieront d’un soutien technique et financier pour concrétiser leurs solutions énergétiques. Les projets prometteurs passeront ensuite au deuxième volet du projet, la “Derisking facility”, où ils bénéficieront de prêts à faible taux d’intérêt, de subventions et d’un partage des risques pour faciliter l’obtention de financements.

 

Partagez :
Mahandry