Projet « Diabé » Ankazobe : Exploitation forestière écoresponsable

  • 14 février 2024

6 300 charbonniers ont été formés pendant les 3 années du projet Diabé (aménagement intégré, aménagement et bois énergie) à Madagascar. Ce projet, financé par l’Union européenne et faisant partie du programme du ministère de l’Environnement, a également soutenu 59 municipalités. De plus, une superficie forestière de 4 600 ha a été obtenue. Ce projet prendra fin en mars 2025 et le deuxième projet Diabé sera signé dans quelques mois selon les responsables.

Le projet Diabé intervient dans la production de bois de chauffe, la plantation, la production de foyers économes en combustible et la diffusion de techniques améliorées de production de charbon de bois. L’objectif est de préserver les forêts naturelles et de mettre de l’argent dans les poches des bénéficiaires, et surtout de protéger l’environnement. Le projet ne participe pas directement à la transformation de ces arbres, mais travaille avec les bénéficiaires qu’ils soutiennent et épaulent pour faire toute la production.

Madagascar a besoin de semences de bonne qualité s’il veut avoir des arbres de bonne qualité, a déclaré le représentant de l’Union européenne dans ce projet. La plantation du centre AFAFI, qui comprend le projet Diabé, a été réalisée aujourd’hui, ainsi que la zone d’Analamanga. Environ 5 000 arbres ont été plantés dans le district d’Ankazobe, commune d’Ambohitromby Fokontany Andranotaratra. Ces derniers sont destinés à la production de semences d’arbres, afin d’assurer l’avenir des plantations de la zone.

Les arbres cultivés ici servent à récolter des graines de très bonne qualité comme celles déjà disponibles à Anjozorobe. Le projet est une collaboration avec des groupes de base pour surveiller et prendre soin des enfants.

Partagez :
Mahandry