Projet d’électrification rurale : We Light emmène la lumière aux localités privées d’énergie

  • 18 juillet 2023

Le projet We  Light se  dit être un pionnier de l’électrification rurale à Madagascar, un qualificatif qui n’est pas exagéré vue les avancées que  ce  projet  a réalisées en 3 ans. Durant ces quelques années, We Light a pu électrifier 50 villages, là où la population n’espérait plus en bénéficier.  Leurs calvaires dus aux interminables attentes sont désormais derrière eux. Le projet  vise notamment les usagers des localités où la Jirama ne pourra intervenir.

En 3 ans, le projet mène une véritable croisade pour installer, raccorder et électrifier les bordages éloignés. Les initiateurs du projet ont bénéficié d’un appui de 19 millions d’euros pour pouvoir  réaliser leurs visions. 3 partenaires se sont donnés la main pour soutenir We Light Madagascar, l’Union Européenne à travers la BEI, Triodos Investment Management et EDFI ElectriFI.

La visite du vice-président de la BEI à Madagascar , Ambroise Fayolle, a permis au projet de  bénéficier d’un appui supplémentaire d’une valeur de 10 millions supplémentaire pour pouvoir mener ses actions. 122 autres villages ont été identifiés. Les travaux d’installations  devront finir en 2024. S’ils arrivent à se concrétiser, le bilan du projet atteindra 172 villages électrifiés et 400.000 utilisateurs quotidiens bénéficiaires. Le point fort du projet réside dans la fourniture en énergie propre  et renouvelable via des plaques solaires.

Avec  des puissances atteignant jusqu’à 18 KW, le projet peut fournir  assez d’énergie  pour les petites usines, les décortiqueries, divers  services  et entreprises, soudures, épicerie  qui utilisent des congélateurs,….

L’énergie solaire est principalement utilisée. Chaque localité bénéficiaire  a été pourvue d’un groupe électrogène de secours afin de pallier à toute  éventualité de coupure ou de saturation  d’utilisation au-delà de la puissance prévue. Un des désagréments que les responsables ont à  pallier est le prix qui selon les observations est assez élevé par rapport à celui de la Jirama. Néanmoins, les gestionnaires de We Light espèrent pouvoir réduire ce prix atteignant la limite abordable au fur et à mesure que le nombre d’utilisateurs s’accroissent.

We Light bénéficie d’un contrat de concession d’une durée de 20 ans. Le projet assure les entretiens, les services après-vente, les garanties. Les usagers achètent des forfaits et le paiement se fait directement via mobil banking (Mvola  et orange  money) pour des raisons  de sécurité.

 

Partagez :
Mahandry