Social

Projet de transformation agricole (PTASO): les acteurs malagasy se formalisent à la bonne gouvernance.

Le projet de développement de la zone de transformations agro-industrielle dans la région du Sud-ouest de Madagascar (PTASO) entame les phases préalables en matière de bonne gouvernance et de capacité opérationnelle. Cette formalité précède la mise en œuvre définitive du projet par le biais du ministère de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation (MICC).

Selon le site du groupe de la banque mondiale, le PTASO « constitue le premier projet d’une initiative qui pourrait être reproduit au niveau national pour assurer une plus grande transformation des produits agricoles. Il est destiné à inverser la tendance des faibles performances répétées au niveau agricole et économique (plus de la moitié de la population est extrêmement pauvre et presqu’autant ont moins de 2.100 calories/jour), malgré le potentiel important qu’offre cette grande île de 587 295 Km², dont 14% de terres arables ».

La banque africaine de développement (BAD) ayant exprimé sa volonté d’appuyer la mise en œuvre du projet, un atelier en vue d’assimiler les acteurs malagasy aux modalités liées à la bonne gouvernance et à la performance opérationnelle a été effectué par les équipes de la BAD.

L’atelier traite quatre thèmes fondamentaux. Celui de faire savoir aux techniciens locaux et centraux du ministère de l’industrialisation, du commerce et de la consommation, le vrai rôle de la BAD dans le partenariat ; les modalités liées à la gouvernance financière ; la composante liée à la gestion des offres et des marchés ; ainsi que les mesures liées à la gestion durable d l’environnement et à la préservation sociale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer