Pêche illégale : 16 millions de dollars de préjudice par an pour Madagascar

  • 19 février 2024

La pêche Illégale Non déclarée et Non réglementée  (INN)  cause une perte annuelle de 14 à 16 millions de dollars pour Madagascar. Au niveau mondial, c’est de l’ordre de 24 milliards, dont 1,2 milliards pour le continent africain.

En citant ces données, le ministre de la Pêche et de l’Économie Bleue (MPEB), Paubert Mahatante, a mis un point sur la surexploitation des concombres de mer à Madagascar. Récemment, le ministère a sorti une note interdisant l’exploitation de ce produit dans les Régions Boeny, Diana, Sofia et Sava afin de préserver la reproduction de l’espèce. Une pêche est illégale quand c’est contre la loi. Une pêche est non déclarée quand elle n’est pas comptabilisée, et est non réglementée quand la pêche se présente sur un territoire où la législation n’existe pas.

 

Il a noté que la Grande Île a commencé l’élevage de concombre de mer depuis 1995. Le gouvernement malgache encourage de suite la population à se concentrer sur cette technique afin de préserver le reste des concombres de mer existants. À part les diverses sensibilisations, des ateliers de formations et de transferts de connaissances sont aussi en vue. Il s’agit des partages sur la mariculture ou l’aquaculture en eau de mer, la pisciculture soit en étang soit en cage, la rizipisciculture, la crabiculture, l’algoculture…

 

Partagez :
Sissie Raveloson