Partenariat pour la gestion des déchets à Madagascar : le MEAH et WHH unis pour une économie circulaire

  • 27 février 2024

Une convention de partenariat a été signée entre Le Ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène (MEAH) de Madagascar et l’ONG Welthungerhilfe (WHH) ce 27 février. Cette convention vise à renforcer la gouvernance du secteur des déchets solides urbains et à promouvoir l’économie circulaire dans le cadre du projet PASSAT 4.

Ce partenariat fait partie de la continuité des actions entreprises par l’ONG WHH depuis 2014, avec le soutien financier du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), pour améliorer la gestion des déchets solides et encourager l’économie circulaire à Madagascar dans le but d’atténuer les effets du changement climatique.

Le projet , financé par le BMZ, a pour objectif d’appuyer le MEAH en renforçant ses capacités et en facilitant la mise en place d’actions concrètes visant à améliorer le secteur de l’assainissement solide.

Dans le cadre de cette collaboration, le MEAH et WHH cherchent à créer une meilleure coordination nationale pour une gouvernance plus efficace du secteur des déchets solides. Les engagements de WHH dans cette convention comprennent le renforcement des capacités du personnel du MEAH, le soutien aux municipalités dans la collecte et le suivi des données sur les déchets, ainsi que la sensibilisation à l’échelle nationale sur la gestion des déchets et la protection de l’environnement.

Pour sa part, le MEAH s’engage à exprimer ses besoins en renforcement de capacités, à faciliter la création d’un comité interministériel en assainissement, et à garantir la diffusion et l’application de la feuille de route “Madagasikara Madio Urbain 2030” ainsi que du Code Municipal d’Hygiène. Cette collaboration favorisera le développement de normes de gestion des déchets solides pour les zones urbaines, la capitalisation des progrès réalisés en matière de gestion des déchets, et la facilitation de la communication entre tous les acteurs du secteur des déchets à Madagascar.

Partagez :
Sissie Raveloson