Politique

PAC : formation des officiers de la police judiciaire

Le tribunal malagasy chargé de la répression des actes de corruption et assimilés, de blanchiment de capitaux et de financement de terrorisme, ainsi que des infractions économiques connexes aux faits de corruption de la région Analamanga, a organisé le jeudi 17 novembre une formation pour les Officiers de police judiciaire à son siège aux 67 ha.

Cette réunion a permis de renforcer davantage la capacité de ces officiers sur l’investigation en matière de lutte contre la corruption, entre autres, l’infraction de détournement de deniers publique. Cela a aussi permis de renforcer le lien entre les magistrats de la lutte contre la corruption et les Officiers de la Police judiciaire.

L’objectif était d’avoir un meilleur résultat dans la lutte contre la corruption et de réduire le taux de fraudes dans la région Analamanga. Elle entrave en effet le développement de l’économie. Cela a été également fait pour atteindre le plan de la lutte contre la corruption dicté par la politique de l’État afin de diminuer le taux de celle-ci jusqu’en 2025. Des évaluations devront être faites d’ici deux ans », a fait savoir le procureur général de la Pôle Anti-Corruption (PAC) d’Antananarivo, Solofohery Razafindrakoto.

Il a également indiqué qu’il y a des avancées dans le cadre de leur mission. Une légère baisse du taux de corruption a été constatée malgré l’insuffisance en matière de personnel, de matériel et de budget de fonctionnement du PAC d’Antananarivo.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer