Social

ONN : le taux de prévalence de la malnutrition chronique en baisse

Antananarivo 13 juillet (DDIT) La réduction du taux de prévalence de la malnutrition chronique à Madagascar est sur la bonne voie, a laissé entendre Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, directrice de l’Office national de la nutrition (ONN) qui a tenu ce mardi l' »atelier national pour l’évaluation à mi-parcours du Plan national d’action pour la nutrition (PNAN).

Conformément à l’objectif du plan, « cette prévalence de la malnutrition chronique a connu une baisse de 4% en 2018 et peut encore être réduite de 6% », indique cette première responsable de l’ONN.

Le PNAN a pour but d’assurer d’une part « le droit de la population malgache à une nutrition adéquate, en vue d’améliorer la survie des enfants et de permettre un développement maximal de leurs potentialités physiques et intellectuelles » et d’une autre, la promotion de « la santé et le bien-être des mères et des adultes par le synergie des interventions multisectorielles ».

Depuis 2004, trois plans ont été élaborés et mise en œuvre par le secteur de la nutrition. La troisième phase de ce plan vise entre autres à « réduire la prévalence de la malnutrition chronique de 47,3% à moins de 38% et de maintenir le taux de malnutrition aiguë inférieur à 5%, des enfants de moins de 5 ans ».

Pour atteindre cet objectif, trois axes stratégiques ont été définis à travers ce plan qui s’articule autour de trois engagements à savoir la nutrition spécifique, la nutrition sensitive et la gouvernance. « Le PNAN III vise à fournir les diverses interventions à mener, tout en adoptant une approche multisectorielle intégrant l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’eau, l’assainissement et l’hygiène, la protection sociale, l’éducation, l’environnement et la recherche scientifique », indique l’ONN dans un communiqué.

 

Articles similaires