OJM : une cellule genre et pratique journalistique sera mise en place

  • 10 octobre 2023

Afin de protéger les femmes journalistes contre les violences et le harcèlement sexuel notamment lors du cycle électoral 2023 et 2024, l’ONG studio Sifaka et l’Ordre de journaliste de Madagascar (OJM) se sont réunis pour apporter un projet d’Appui. La signature de coopération a eu lieu ce mardi au siège de l’OJM à Ambohidahy entre la présidente Monica Rasoloharison et le directeur exécutif de l’ONG studio Sifaka, Harrison Ratovondrahona. Durant lequel, ce dernier a annoncé un partenariat d’une durée de six mois avec l’OJM. Ce partenariat vise à renforcer les moyens de prévention et de réponse aux violences et au harcèlement envers les femmes journalistes, en particulier celles qui couvrent le domaine politique.

À cet effet, une structure dénommée « cellule genre et pratique journalistique », parmi l’une des activités phares du projet, sera mise en place. Cette cellule a plusieurs missions, dont l’amélioration de la sécurité et le bien-être des femmes journalistes à Madagascar. Elle va garantir aussi une couverture médiatique impartiale et équilibrée lors de la prochaine élection. Cette cellule va promouvoir un environnement professionnel respectueux et égalitaire pour les femmes journalistes.

Pour atteindre l’objectif du projet, plusieurs partenaires stratégiques seront mobilisés, entre autres, l’Ordre des Avocats de Madagascar et l’Ordre des Psychologues de Madagascar. L’OJM jouera un rôle essentiel. Il garde le respect des droits et obligations des journalistes, la protection contre tous atteinte ou abus dans la réalisation de leur métier et à la promotion du métier de journaliste en tant que structure veillant. Ce projet est financé par l’UNESCO à travers le projet IPDIC. Un atelier sera effectué ultérieurement pour organiser le fonctionnement de « la cellule genre et pratique journalistique ».

Partagez :
Mahandry