Observateurs électoraux : un climat pacifique félicité par l’Union Africaine lors des législatives du 29 mai

  • 31 mai 2024

La Mission d’Observation Electorale de l’Union Africaine (MOEUA) a salué l’engagement politique démocratique du Peuple Malgache lors des élections législatives du 29 mai 2024. Cette observation a permis de constater un climat pacifique lors du déroulement du scrutin, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des bureaux de vote. Pour mener à bien son observation impartiale, la MOEUA a déployé ses Observateurs en quatre (4) équipes dans diverses régions telles que les Arrondissements d’Antananarivo, les districts d’Atsimondrano et d’Ambohidratrimo de la Région d’Analamanga, ainsi que dans le district d’Arivonimamo de la Région de Itasy. Ce déploiement a permis une couverture efficace des différentes zones électorales. La MOEUA est coordonnée par Mme Karine KAKASI SIABA, Cheffe a.i de l’Unité Démocratie et Elections (UDE) de la CUA.

Recommandations pour l’avenir

À la suite de ses observations, la Mission a formulé des recommandations clés pour améliorer les futures échéances électorales à Madagascar. Ces recommandations s’adressent à divers acteurs impliqués dans le processus électoral. Au Gouvernement de doter davantage la CENI des moyens suffisants pour remplir ses missions de manière efficace et de Favoriser l’opérationnalisation effective de toutes les institutions liées aux processus électoraux, en conformité avec les lois en vigueur. il faut également procéder à la codification des textes relatifs au processus électoral pour les rendre plus accessibles et compréhensibles.

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) devra pérenniser et renforcer les actions d’éducation civique et électorale en collaboration avec les organisations de la société civile. Puis, garantir l’accessibilité des bureaux de vote aux personnes vivant avec un handicap, aux personnes âgées et aux femmes enceintes en mettant en place des rampes d’accès adaptées.

Du coté des candidats, il faut maintenir le calme lors de la compilation des résultats et recourir aux voies légales en cas de contestation, pour préserver l’intégrité du processus électoral. Encourager les candidatures féminines et des jeunes afin de promouvoir une démocratie inclusive et participative. Mobiliser activement les électeurs pour encourager une participation accrue le jour du vote. Enfin la Communauté Internationale a le devoir de  continuer d’accompagner la République de Madagascar dans ses efforts visant la consolidation de la paix démocratique. Renforcer les actions de sensibilisation électorale et d’éducation pour informer et mobiliser efficacement la population en vue des prochaines élections.

 

En conclusion, la Mission d’Observation Electorale de l’Union Africaine en Madagascar souligne l’importance de ces recommandations pour le renforcement du processus électoral et la consolidation de la démocratie dans le pays.

Partagez :
Mahandry