A la une

Nouveaux barrages à Mandena : QMM réduit ses opérations au service minimum

Dans un communiqué, QIT Madagascar Minerals (QMM) annonce avoir réduit au service minimum ses opérations sur son site minier de Mandena à Fort Dauphin, Madagascar depuis la nuit dernière. Ce, pour assurer la sûreté et la sécurité de son personnel.

« Cette décision fait suite au barrage érigé sur la route d’accès aux opérations de QMM à Mandena empêchant l’accès sécuritaire au site », indique la société minière qui ajoute que « Les services essentiels seront maintenus sur le site, notamment la production d’électricité pour la ville de Taolagnaro, si celle-ci peut être assurée de façon sécuritaire »

QMM indique qu’elle travaille, depuis juin, avec les autorités nationales et locales, les représentants des communautés et les chefs traditionnels pour traiter les doléances soulevées par des membres des communautés locales, à travers un processus de gestion des plaintes, convenu par toutes les parties et en pleine conformité avec la législation et les standards en vigueur. L’opérateur minier réaffirme son engagement à continuer à travailler avec les communautés et les autorités locales sur des solutions équitables, participatives et durables en réponse aux griefs.

Laisser un commentaire