Niaina Kezia, la jeune chorégraphe malagasy, représente l’Ecole des Sables, au Biennale Tanzausbildung

  • 20 février 2024

Cette année, « Biennale Tanzausbildung » entame la 9e édition et est accueillie par l’Académie de Ballet de l’Université de Musique et de Théâtre de Munich, du 19 au 25 février. Il s’agit d’un événement consacré à la danse, rassemblant les établissements d’enseignements  professionnels de la danse en Allemagne.

 »Idéaux et modèles », tel est le sujet pertinent choisi pour que les centaines d’étudiants et enseignants vont explorer pendant une semaine. Ainsi, avec ce thème très actuel, ils pourront faire des rencontres et des partages artistiquement et discursivement  tout en profitant des divers ateliers et des séances de formation sur la danse.

De son vrai nom, Kezia Jonah Hanitriniaina Zafinoa, est une danseuse chorégraphe malagasy qui a pratiqué la danse depuis l’âge de 12 ans. Elle s’est misée sur la danse urbaine au début, laquelle l’a popularisée lors du concours du festival  »Ambony Ambany » en 2019.

Grande amatrice de la danse, elle vit actuellement au Sénégal, et la seule étudiante malagasy à l’École des Sables qui est connue comme la plus grande école de danse de toute l’Afrique. Elle a eu l’occasion de partager son travail en solo intitulé  »Bien-aimé oui ou non » pendant l’ouverture du Biennale Tanzausbildung, hier. Elle poursuivra le partage avec les participants durant ce grand forum pour l’éducation à la danse.

Partagez :
Nirinasoa Tafita