New York : le président malgache, Andry Rajoelina, reçu par le secrétaire général de l’ONU

  • 21 septembre 2021

Le président malgache, Andry Rajoelina, qui dirige la délégation malgache à la 76e Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies, à New York, s’est entretenu avec le secrétaire général de celle-ci, António Guterres, ce mardi après-midi. Cette entrevue intervient après la cérémonie d’ouverture du début général qui s’est déroulée au siège des Nations Unies.

Lors de cet entretien, le président malgache a exprimé sa reconnaissance à l’endroit de l’ONU pour les aides et les appuis techniques, financiers, logistiques et opérationnels dans la riposte du gouvernement malagasy contre la pandémie mondiale de Covid-19. Pour le cas de Madagascar, l’organisation a manifesté une “implication sans relâche” dans cette lutte, à travers notamment l’initiative Covax, qui a permis à des centaines de milliers de Malgaches de bénéficier de vaccin anti-Covid-19.

Si les statistiques quotidiennes des cas de Covid-19 montrent un très faible taux de contamination dans le pays, c’est grâce notamment aux efforts menés entre autres par les autorités du pays. Ainsi, António Guterres a tenu à féliciter le président Andry Rajoelina pour son leadership dans cette lutte contre la pandémie de Covid-19.

Le Chef de l’État malgache et le secrétaire général de l’ONU ont également évoqué des questions de développement et de la jeunesse, à l’instar de l’engagement d’António Guterres à la promotion de l’égalité des genres et celle de la jeunesse que le président malgache a particulièrement mentionné. “C’est effectivement un défi essentiel si l’on veut vraiment changer les choses. À Madagascar, l’État a développé des initiatives de soutien à l’entrepreneuriat de la jeunesse. Et c’est un véritable succès, car bénéficiant d’une prise en charge, les jeunes s’impliquent davantage dans la vie économique du pays, favorisant la création d’emplois”, a soutenu Andry Rajoelina.

En matière de développement, le secrétaire général de l’ONU a réitéré le soutien de son institution aux efforts déployés par l’État malagasy pour rattraper le retard de développement et accéder à l’émergence de Madagascar.

Les deux parties ont également évoqué des grands chantiers entrepris par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Kere et l’émergence du sud de Madagascar qui subit de plein fouet les conséquences du changement climatique. Ainsi, le secrétaire général des Nations Unies a encouragé le Chef de l’État à poursuivre son engagement et ses actions pour le bien-être du peuple malagasy.

Cette rencontre fut également une occasion pour le président Andry Rajoelina de faire part au numéro un des Nations Unies la “volonté de Madagascar d’accroitre le nombre de ses ressortissants travaillant au sein de l’ONU. En effet, Madagascar reste sous-représenté au sein des différents postes de l’ONU et souhaite ainsi voir augmenter son quota de représentation au sein du système des Nations Unies.

Partagez :
Mahandry