Modernisation de la Douane à Madagascar : un partenariat vital avec les États-Unis

  • 12 mars 2024

L’administration douanière malagasy s’apprête à bénéficier d’un partenariat assez conséquent avec le gouvernement américain, marquant une étape importante dans la modernisation douanière. Alors que des progrès ont été accomplis dans le secteur maritime ces dernières années, des défis subsistent, particulièrement dans le transport aérien. L’USAID, en collaboration avec le ministère de l’Économie et des Finances et le PNUD, lance un nouveau projet d’appui à la douane, promettant une amélioration des procédures aéroportuaires, y compris la gestion des passagers et le traitement des marchandises.

L’Ambassadrice américaine, Claire A. Pierangelo, souligne l’impact potentiel de l’initiative sur l’économie malagasy, notant que l’efficacité accrue des procédures douanières peut favoriser la confiance des entreprises et stimuler les investissements. Le projet, d’une durée de deux ans, ciblera la sensibilisation aux normes et l’amélioration des flux de travail, contribuant ainsi à la réalisation du plan stratégique de modernisation douanière.

Le PNUD à Madagascar jouera un rôle central dans la mise en œuvre du projet, visant à renforcer la gestion des risques douaniers par l’intégration de nouvelles plateformes numériques pour le traitement des données du fret aérien et maritime. Des experts externes seront mobilisés pour faciliter l’adaptation des nouvelles technologies par le personnel douanier et les acteurs du secteur privé.

Cette collaboration s’inscrit dans les efforts des États-Unis pour soutenir le commerce et les investissements à Madagascar, notamment à travers l’AGOA. Avec un investissement de plus de 28 millions de dollars par le biais de l’USAID, le projet vise à stimuler le développement durable dans des secteurs-clés tels que le cacao, les épices, l’aquaculture et l’investissement d’impact.

Une fois les nouvelles procédures en place, une augmentation prévue des recettes douanières et une accélération des délais de dédouanement pour les expéditions devraient renforcer davantage les échanges commerciaux entre Madagascar et les États-Unis.

Partagez :
Carinah Mamilalaina