Mauvaise qualité de l’air : 6,4 millions de personnes de décès par an

  • 20 juillet 2023

Selon un rapport de la Banque Mondiale paru le15 juillet 2023, la situation est telle que cette institution estime désormais que 99 % de la population mondiale est exposée à une pollution atmosphérique dépassant les limites recommandées. La ville de New York est la ville la plus polluée au monde.

La Banque Mondiale rapporte que les niveaux de particules d’une taille inférieure ou égale à 2,5 microns (PM 2,5) ont atteint le chiffre record de 400 microgrammes par mètre cube. Cette valeur est onze fois supérieure à la norme recommandée par l’Agence américaine pour la protection de l’environnement pour une période de 24 heures.

La ville de New York atteint un pic élevé en mauvaise qualité de l’air, c’est comme si chaque habitant de cette ville, bébés compris, avait fumé entre 5 et 10 cigarettes. La  capitale des États-Unis détrône ainsi New Delhi ou Lahore, habituées de longue date aux records de pollution.

Les épisodes de pollution atmosphérique aiguë provoqués par les feux de forêt ou les tempêtes de sable et de poussière vont s’aggraver avec le changement climatique selon le rapport.

A Madagascar, les derniers relevés effectués par le WWF remontent à 2018 et montrent que le taux de pollution de l’air à Antananarivo est trois fois plus élevé que les limites recommandées par l’OMS pour garantir la santé des habitants. Toutefois, d’une manière globale, Madagascar est en dessous des moyennes du niveau de pollution mondiale selon le WWF et que Madagascar est qualifiée comme étant le pays qui dispose encore de crédit de pollution.

Partagez :
Hasina Rakotoarilina