Madajazzcar 2023 se délocalise en faveur du plus grand nombre.

  • 22 septembre 2023

Madajazzcar, 34e édition, s’annonce avec encore plus d’innovations pour la promotion et de vulgarisation du Jazz. Cette édition sera marquée par la délocalisation. Ainsi, quatre (4) villes, dont Antsirabe, Ampefy, Nosy-Be et Antananarivo accueilleront le Festival cette année.

Certains événements vont se reproduire dans d’autres villes, et d’autres ne sont visibles que dans la ville d’Eau. Antsirabe sera inondée par l’envoûtement du Jazz, et ce pendant les dix (10) jours du Festival. La deuxième ville aura un plateau de lancement des jeunes talents.

Cette année, plus de 45 formations vont se produire pour s’exprimer publiquement pour que les artistes locaux puissent partager avec les internationaux venant de France, du Canada, de New York (…). D’ailleurs, plus de 100 artistes seront au rendez-vous pendant ces 10 jours.

Madajazzcar c’est aussi le partage de valeurs sociales. L’évènement a également pour objectif d’accompagner une école pour les malentendants. « À part le développement du jazz, le partage et la fraternité, le respect de la dignité humaine est aussi dans l’essence du festival.

Cette édition contribue également à renforcer son rôle d’acteur de développement social, économique et culturel.

Une réorganisation du choix des lieux des représentations a été mise en place. À cet égard, le festival ne se fera plus dans les endroits habituels en vue de favoriser et prioriser les événements liés aux élections présidentielles, a soulevé Jackie Ranarison, président du Madajazzcar, lors de la conférence de presse à Anosy.

Partagez :
Mahandry