Madagascar : pionnier africain de la cybersécurité avec la ratification de la convention de Malabo

  • 25 juin 2024

Madagascar fait un pas décisif en matière de cybersécurité en devenant le premier pays à adhérer officiellement à la “Convention de Malabo”. Ce geste marque une étape importante dans le renforcement de la sécurité numérique nationale et la protection des données personnelles de ses citoyens. Après avoir obtenu la ratification en Conseil des Ministres, à l’Assemblée Nationale et au Sénat, Madagascar affirme son engagement par l’adoption de cette convention. Sous la supervision de la Commission Malgache de l’Informatique et des Libertés (CMIL) et de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), le pays met en place des politiques robustes pour sécuriser les informations personnelles.

La Convention de Malabo inclut la protection des données privées grâce à un cadre législatif évolutif. Elle permettra également l’élaboration de stratégies pour la protection des données personnelles et la lutte contre la cybercriminalité, tout en respectant les droits fondamentaux des citoyens. De plus, elle facilitera les transactions électroniques par un système d’organisation national et renforcera la lutte contre la cybercriminalité par des dispositifs spécifiques pour les pays signataires.

Adoptée lors de la 23ème assemblée de l’Union africaine en juin 2014 en Guinée équatoriale, la “Convention de l’Union africaine sur la cybersécurité et la protection des données personnelles” nécessitait la ratification de 15 pays pour entrer en vigueur. Jusqu’à présent, les pays signataires incluent le Togo, la Zambie, le Sénégal, le Niger, le Rwanda, Maurice, la Guinée, le Ghana, la République démocratique du Congo, le Cap-Vert, l’Angola, la Namibie, la Mauritanie, et maintenant Madagascar.

L’adhésion de Madagascar à cette convention témoigne de son engagement envers la sécurité numérique et la protection des données personnelles, positionnant le pays comme un modèle en Afrique pour la cybersécurité.

Partagez :
Sissie Raveloson