Politique

LFI : moins de 1 % alloué au secteur de l’assainissement

0,72 % seulement de la Loi des Finances Initiale, est consacrée au secteur de l’assainissement à Madagascar, la première raison pour laquelle la commission de l’évaluation des politiques publiques, en collaboration avec la Cour des comptes et l’Assemblée nationale organise un atelier consultatif élargi dans le cadre de l’évaluation de la politique et de la stratégie nationale de l’assainissement et qui s’est tenu ce jour à Anosy.

Le choix de la politique à évaluer s’est basé sur le constat des problèmes récurrents par rapport aux ordures et aux inondations que font face les grandes villes et qui sont souvent à l’origine de mécontentements de la part des contribuables.

Aucune description disponible.

L’objectif est de permettre aux parties prenantes impliquées dans la conception et la mise en œuvre de la politique et la stratégie nationale d’être associées dans le processus, de collecter les données et informations pertinentes, et de mettre en place un comité d’accompagnement soutenant l’équipe d’évaluation jusqu’à la rédaction du rapport final d’évaluation.

Articles similaires

Laisser un commentaire