Les supermarchés malgaches s’engagent à vendre les produits du projet “One District One Factory”

  • 6 février 2024

Dans le cadre du projet “One District One Factory” (ODOF), les supermarchés et grandes surfaces de Madagascar ont convenu de coopérer avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC) pour commercialiser les produits transformés issus de ce programme.

Le ministre Edgard Razafindravahy, a souligné à plusieurs reprises l’engagement du ministère envers les agriculteurs et les produits malgaches. Il a également mis en avant le fait que le projet ODOF ne se limite pas à la fourniture de machines, mais vise également à former les acteurs du secteur et à les aider à commercialiser leurs produits.

La Direction de Protection du Consommateur (DPC) a organisé une réunion ce mardi 6 février 2024 à Ambohidahy, réunissant les représentants des grandes surfaces pour discuter de cette coopération. Les hommes d’affaires présents ont exprimé leur volonté de travailler avec les producteurs pour vendre les produits ODOF, tout en soulignant l’importance de la durabilité de la production et de la constance de la qualité.

La Directrice, Laurencia Razanadrakoto, a assuré que les produits ODOF répondent à des normes strictes en matière de qualité et de sécurité alimentaire, conformément aux lois commerciales en vigueur. Les producteurs de la Zone Industrielle seront directement en contact avec les supermarchés pour mettre en place cette collaboration fructueuse entre les deux parties.

Lors de la visite de courtoisie de Frederick Muia, Représentant permanent et nouveau Directeur général de l’Organisation internationale du Travail (OIT) au Premier ministre Ntsay Christian, ce mardi 6 février 2024, a discuté de la poursuite et de l’expansion des partenariats, y compris des projets visant à coordonner avec le gouvernement malgache dans le domaine de l’entrepreneuriat et à encourager les jeunes à se lancer dans les affaires. De nombreuses façons d’améliorer la qualité du travail pour tous ont également été abordées.

Partagez :
Sissie Raveloson