Les itinéraires maritimes dans l’Atlantique sud et l’océan Indien incontournables

  • 9 juillet 2024

Les routes maritimes reliant l’Atlantique Sud et l’Océan Indien jouent un rôle crucial dans le développement économique et la prospérité des pays du Sud. Ces voies maritimes relient les continents des Amériques, de l’Afrique de l’Est, du Moyen-Orient et de l’Asie du Sud, facilitant ainsi les échanges commerciaux et le transport de marchandises essentielles. Selon les informations de l’Agence Portuaire, Maritime et Fluviale (APMF), la coopération régionale et la conformité aux normes internationales de sécurité et de sûreté sont des éléments fondamentaux pour assurer le bon fonctionnement de ces itinéraires.

Dans le cadre du Programme de Sûreté Portuaire et de Sécurité de la Navigation, l’Organisation Maritime Internationale (OMI) prévoit un exercice national de simulation et de gestion de crise suivi d’un atelier sur le Comité National de Sûreté Maritime. Cet événement se déroulera du 9 au 12 juillet 2024 à Ankorondrano. L’objectif de cet exercice est de démontrer l’importance de la coordination et de la coopération entre les différentes entités impliquées dans la gestion des crises maritimes. L’atelier vise quant à lui à assister l’APMF de Madagascar dans la mise en place d’un comité national de sûreté maritime avec le soutien des parties prenantes.

Bénéficiaires du Programme de Sûreté Portuaire

Neuf pays bénéficient du Programme de Sûreté Portuaire, notamment l’Angola, les Comores, le Kenya, Madagascar, Maurice, le Mozambique, la Namibie, la République-Unie de Tanzanie et les Seychelles. En partenariat avec ces pays, l’OMI a lancé diverses initiatives visant à renforcer la sûreté maritime au niveau des gouvernements nationaux et des ports de la région.

Les comités de sûreté portuaire jouent également un rôle essentiel dans la coordination des mesures de sûreté mises en place dans les ports. Il existe trois types de comités de sûreté portuaire :

-Le comité opérationnel de sûreté portuaire : chargé de superviser la mise en œuvre des mesures de sûreté au niveau opérationnel.

-Le comité local de sûreté portuaire : responsable de la coordination des actions de sûreté au niveau local.

-Le comité national de sûreté portuaire : chargé de coordonner les efforts de sûreté au niveau national en collaboration avec les autorités compétentes.

 

La coopération régionale et la mise en place de structures de sûreté efficaces sont essentielles pour garantir la sécurité et la sûreté des itinéraires maritimes dans l’Atlantique Sud et l’Océan Indien, contribuant ainsi au développement durable des pays de la région.

Partagez :
Natacha Hasimbola