Les défenseurs des droits de l’homme demandent la suppression de la peine de mort du Code pénal

  • 10 octobre 2022

Le 10 octobre est la journée mondiale de lutte contre la peine de mort. La célébration de cette année est consacrée à la réflexion sur le lien entre la torture et le recours à la peine de mort ou d’autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants, sous le thème « la peine de mort, un chemin pavé de torture ».

En 2021, 108 pays et territoires du monde ont aboli la peine de mort, 80% des États membres de l’ONU n’exécutent plus et près de 60% d’entre eux sont abolitionnistes. À l’occasion de la 20e journée mondiale contre la peine de mort, l’Association Chrétienne pour l’Abolition de la Torture (ACAT) Madagascar, et la Fédération internationale de l’action des chrétiens pour l’abolition de la torture (FIACAT) appellent à une grande mobilisation pour soutenir l’abolition universelle de peine capitale.

Lors d’une conférence de presse tenue dans la capitale aujourd’hui, ces organisations œuvrant pour la protection des droits de l’homme encouragent le gouvernement Malagasy à procéder à l’harmonisation de sa législation, à travers la mise à jour du Code pénal, en substituant la peine de mort par la peine de travaux forcés à perpétuité édictée par la loi N°2014-035.

Elles invitent également l’État Malagasy à soutenir le projet de protocole additionnel à la charte africaine de droits de l’homme et des peuples portant sur l’abolition de la peine de mort en Afrique auprès de l’Union africaine. Madagascar figure parmi les 123 pays ayant voté pour la résolution A/RES/75/183 de l’Assemblée générale des Nations Unies portant sur un moratoire sur l’application de la peine de mort.

Ainsi, le FIACAT et l’ACAT encouragent Madagascar en faveur de la prochaine résolution lors de l’Assemblée générale des Nations Unies, au 8e congrès mondial contre la peine de mort du 15 au 18 novembre et à la 73e session ordinaire de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples qui se tiendra du 21 au 30 octobre prochain à Gambie.

Partagez :
Mahandry