Le ministère des Travaux publics achève l’installation d’un pont modulaire à Ankaramihely Ankaramibe

  • 28 janvier 2024

Le ministère des Travaux publics (MTP) a récemment annoncé l’achèvement de l’installation d’un pont modulaire au point kilométrique 400 de la RN°6 à Ankaramihely Ankaramibe, dans le district d’Analalava. Cette installation fait suite à l’effondrement de la chaussée de la route causé par des pluies diluviennes survenues dans la région. La division de la route en deux a nécessité une intervention urgente pour rétablir la circulation dans les plus brefs délais. Les équipes techniques du ministère des Travaux publics ont été mobilisées sur place dès jeudi, travaillant jour et nuit pour installer ce pont de 20 mètres en moins de 48 heures. Grâce à cet effort intensif, la circulation reliant le district d’Antsohihy à celui d’Ambanja a pu être rétablie à la normale à partir du samedi à 16h.

L’installation du pont modulaire au point kilométrique 400 de la route nationale 6 à Ankaramihely Ankaramibe représente une mesure temporaire efficace mise en place par le MTP pour rétablir la circulation dans cette région suite aux dommages causés par les intempéries.

Dégagement des obstacles et réparations sur les routes nationales à Madagascar

Les équipes du Ministère des Travaux Publics et les différents responsables, civils et militaires, ont pris immédiatement leur responsabilité pour dégager les obstacles sur les routes nationales à Madagascar. Ils ont également entrepris des travaux temporaires pour assurer la circulation. Sur la RN°6, de nombreux travaux temporaires ont été réalisés, notamment la réparation des routes effondrées en plusieurs endroits, des barrages endommagés, et l’enlèvement du sable apporté par l’eau.

Le Colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, ministre des Travaux Publics, a exprimé sa gratitude envers tous ceux qui ont contribué aux travaux, en particulier les usagers des routes nationales qui ont fait preuve de patience face aux fermetures de routes causées par les intempéries.

Les équipes continuent de surveiller les zones suspectes et fragiles afin d’anticiper les mesures à prendre pour faire face aux conditions météorologiques.

Partagez :
Mahandry