Lancement officiel des modèles d’évaluation de l’emploi vert

  • 20 octobre 2023

Le ministre de la Pêche et de l’Économie bleue avec le soutien de l’Organisation internationale du travail ( OIT) a organisé un atelier de lancement officiel pour la mise en place des modèles d’évaluation de l’emploi vert (GJAM) à Madagascar. L’objectif de cet événement était de modéliser et de quantifier les impacts (potentiels) sociaux économiques et en termes de création d’emplois de la stratégie Malagasy de l’économie bleue pour soutenir le développement de son plan de financement.

L’assemblée était composée de représentants tripartites des organisations patronales, des organisations des travailleurs et du gouvernement, mettant en avant l’importance du dialogue social pour une transition juste vers l’économie bleue et verte. Il a également souligné l’importance de soutenir une économie inclusive qui favorise la création d’emplois.

 

La transition juste vers une économie bleue permettra d’améliorer la durabilité écologique et d’aider les responsables politiques à prendre des décisions qui favoriseront la création d’emplois. La mise en place de l’évaluation de l’emploi vert à Madagascar pourra également favoriser la création de nouveaux emplois et devenir un multiplicateur en la matière.

Cependant, cela nécessite une approche méthodologique bien définie. Le guide développé pour rassembler les statistiques et construire des modèles d’évaluation verte a été présenté lors de cette réunion et des experts ont été mobilisés.

La protection de l’environnement reste un défi majeur et la stratégie nationale de développement de l’économie bleue doit être mise en œuvre conformément aux engagements de Madagascar au niveau international.

En effet,  18 millions de jeunes à la recherche d’un emploi sont à la recherche d’emploi chaque année et des 400 à 500 mille d’entre eux arrivent sur le marché du travail chaque année. En somme, l’atelier a permis de rassembler des acteurs clé pour avancer dans la transition vers une économie bleue et créer des emplois verts à Madagascar.

 

Partagez :
Sissie Raveloson