La Mission d’observation électorale de la SADC reçue par le MCC

  • 28 mai 2024

La Mission d’observation électorale de la SADC (SEOM) a récemment effectué une visite de courtoisie auprès du Secrétaire général du ministère de la Communication et de la Culture à Madagascar. Menée par la juge zambienne Florence Mumba, la SEOM a saisi cette opportunité pour clarifier sa mission et ses objectifs en vue des élections législatives à Madagascar.

Lors de la visite, la SEOM a soulevé des questions sur les rôles et les implications du ministère dans la gestion de l’environnement électoral, notamment en ce qui concerne la régulation des médias pendant la période électorale. Le ministère a souligné que c’est la Commission électorale nationale indépendante (CENI) joue un rôle prépondérant dans la régulation des médias, conformément à l’article 112 de la Loi organique relative au régime général des élections et des referendums. « Durant la campagne électorale ou référendaire officielle, les candidats, les listes de candidats ou les représentants des options ont un accès égal aux médias audiovisuels publics et bénéficient de temps d’antenne gratuits. La répartition des temps d’antenne gratuits ainsi que la programmation de leur diffusion à la Radio Nationale et à la Télévision Nationale ou à leurs antennes régionales doivent être faites de manière égalitaire entre les partis politiques… ». Le MCC joue plutôt le rôle de la sensibilisation des citoyens à aller voter, et veille au respect de l’éthique et de la déontologie. Il participe aussi à  la diffusion des communications officielles émanant de la CENI, de la HCC ou autres organes.

Évaluation du climat politique et sécuritaire

La SEOM vise principalement à écouter les points de vue des différentes parties prenantes concernant les élections législatives. Son objectif est de renforcer la confiance du public dans le processus électoral et de promouvoir la participation citoyenne. L’équipe s’engage à assurer une couverture exhaustive des prochaines élections législatives en se répartissant dans les six provinces du pays.

Les observateurs de la SEOM auront pour mission d’évaluer le climat politique et sécuritaire à Madagascar afin de déterminer si les conditions sont propices à la tenue d’élections libres, justes, transparentes, crédibles et pacifiques. Ils se pencheront également sur le cadre juridique régissant les élections législatives de 2024 dans le pays et évalueront la préparation de la CENI à organiser les élections prévues pour le 29 mai 2024.

Partagez :
Mahandry