Investigation environnementale : augmentation des attaques contre les journalistes et Médias d’Information

  • 4 mai 2024

Au cours de la période s’étalant de 2009 à 2023, au moins 749 journalistes, groupes de journalistes et médias d’information qui traitent des questions environnementales ont été ciblés dans 89 pays à travers le monde. Ces attaques se sont produites dans diverses régions du globe, démontrant un problème répandu et persistant. Ces attaques ont pris de l’ampleur au fil du temps, avec plus de 300 attaques survenues au cours des cinq dernières années de la période étudiée. Cela représente une augmentation significative de 42 % par rapport aux cinq années précédentes, mettant en lumière une tendance inquiétante. Ce constat a été évoqué dans le dernier rapport de l’UNESCO « La presse et la planète en danger », publié le 3 mai 2024.

 

Cette augmentation est principalement attribuée à une hausse des agressions physiques à l’encontre des professionnels des médias. Les journalistes ont été confrontés à des actes tels que des agressions directes, des arrestations arbitraires, du harcèlement et des poursuites judiciaires, notamment des actions en diffamation et des procédures pénales.

 

Les acteurs étatiques se sont révélés être les principaux responsables de ces attaques, ayant commis au moins la moitié des 749 attaques recensées. Les acteurs privés, quant à eux, sont impliqués dans au moins un quart de ces agressions, soulignant la diversité des sources de menace pesant sur les journalistes et les médias d’information.

 

Cela met en lumière les défis persistants auxquels sont confrontés les professionnels des médias qui abordent des questions environnementales et souligne l’importance de garantir la sécurité et la liberté de la presse pour assurer un journalisme indépendant et robuste à l’échelle mondiale.

 

Partagez :
Mahandry