Intérim à Assemblée nationale : Christine Razanamahasoa sort avec les honneurs, Jean-Jacques Rabenirina prend les rênes.

  • 18 avril 2024

La cérémonie de passation de service entre Christine Razanamahasoa, et son successeur Jean-Jacques Rabenirina s’est déroulée ce 18 avril sous l’assistance des membres du bureau permanent et des représentants des hauts employés ainsi que des représentants du personnel de l’Assemblée nationale, sous une ambiance timidement cordiale. La sortante adresse dans son discours ses vœux de réussite à son successeur tandis que l’entrant a fait l’apologie du leadership de son prédécesseur.

« Elle a su préserver ses responsabilités avec équité, et cela, en entretenant un équilibre envers toutes les opinions ». Jean-Jacques Rabenirina est appelé à diriger l’intérim de la chambre basse en cette période de l’approche de la fin de mandat de la législature et assurera cette fonction de président durant les deux mois qui reste. « Il n’y aura pas de changement majeur », exprime l’intérimaire, en annonçant que « les affaires courantes se dérouleront de manière sereine et paisible ».

Christine Razanamahasoa appelle à tous les députés, au membre du bureau permanent et à tous les personnels et hauts employés de toujours travailler avec éthique et de respecter les valeurs de l’institution comme étant un édifice et un rempart de la démocratie. Jean-Jacques Rabenirina va diriger une dernière session qui devrait théoriquement se tenir vers le mois de juin prochain.

Tous deux sont déjà officiellement candidats aux prochaines législatives qui se tiendront le 29 mai prochain. Christine Razanamahasoa est candidate dans le district d’Ambatofinandrahana où elle a été élue en 2019 tandis que Jean-Jacques Rabenirina s’est porté candidat dans le district de Betioky Atsimo, également déjà élu en 2019. Tous deux ont été initialement élus sous la bannière de la plateforme IRD « Isika rehetra miaraka amin’ny président Andry Rajoelina ».

À titre de rappel, Christine Razanamahasoa a été déchue en tant que député et en tant que président de l’Assemblée nationale par arrêt de la HCC rendu le 28 mars dernier, constatant la recevabilité de la requête aux fins de déchéance pour manquement à l’article 72 : « Changement de groupe politique durant le mandat et pour avoir dévier de la ligne de conduite de son groupe parlementaire ».

Partagez :
Haga Rajaonaly