Droits de l’homme : 31 albinos enlevés à Madagascar depuis 2020

  • 13 septembre 2022

Le Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit ( HCDDED) tire la sonnette d’alarme. 31 cas d’enlèvement des personnes vivant avec l’albinisme ont été enregistrés à Madagascar depuis 2020, rapporte-t-il lors d’une conférence de presse tenue le 13 septembre . 94% de ces actes se déroulent en milieu rural et jusqu’ici 67 personnes ont été arrêtées. .

Pour l’instant, les véritables causes de ces enlèvements restent méconnues. Mais selon cet organe, les préjugés sur les albinos en Afrique auraient amplifié ce fléau à Madagascar. Certaines d’entre les victimes auraient servi à des sacrifices rituels…Mais ces informations sont à prendre aux pincettes. En tout cas, la maltraitance de ces êtres humains est manifeste dans le pays.

Le HCDDED préconise de renforcer les efforts dans la protection des albinos mais également dans les actions en vue d’éradiquer le phénomène. “Il est temps de prendre des précautions. Il ne faut pas que la situation dégénère, et mettre fin aux fausses croyances ».« Les albinos sont des êtres humains à part entière et non des êtres mystiques dotés de pouvoir surnaturels ».

Des solutions pérennes ont été déjà proposées lors d’un atelier qui s’est tenu au Carlton du 20 au 22 juin. Elles concernent non seulement la sécurité mais aussi l’éducation, la santé, le social ainsi que le travail.

Le HCDDED a ajouté que parmi la cause de la non réussite de cette lutte contre la maltraitance des personnes atteintes de l’albinisme pourrait être le non implication à fond et jusqu’au bout de chaque responsable.

Partagez :
Mahandry