Emplois des jeunes et l’entrepreneuriat à Madagascar : les défis et opportunités d’une collaboration multi-acteurs

  • 20 décembre 2023

Après le Forum de Développement des Jeunes en 2022, qui a réuni des jeunes de toutes les régions de Madagascar et des partenaires techniques et financiers, des avancées significatives ont été accomplies pour élaborer un cadre programmatique sur l’emploi des jeunes et l’entrepreneuriat. Ce cadre a pour objectif principal de créer des opportunités d’emploi et d’entrepreneuriat pour la jeunesse malgache.

Les discussions ont révélé que malgré les efforts, l’adéquation entre les compétences des jeunes et les exigences du marché du travail reste un défi majeur. Un manque de structuration dans la coopération et un déficit d’information entravent la mise en relation des jeunes avec les opportunités professionnelles existantes.

Les priorités identifiées dans ce cadre sont claires selon Clara Ramaromanana, chargée de programme auprès de l’Organisation Internationale de Travail : favoriser la création d’emplois pour les jeunes, améliorer l’éducation et la formation pour développer leurs compétences, ainsi que soutenir financièrement les jeunes aspirant à devenir entrepreneurs professionnels.

Un point discuté tout au long du processus est l’implication du secteur privé. Il est apparu que cet engagement peut non seulement conduire à la création d’emplois salariés, mais également à faciliter l’identification et le recrutement de jeunes talentueux pour les entreprises.

Cependant, des constats importants ont été faits : de nombreuses opportunités restent inexploitées dans des secteurs tels que l’économie bleue, et les jeunes ne sont pas pleinement conscients des types d’emplois disponibles. Il y a une demande pour des compétences spécifiques qui ne rencontre pas toujours une offre adéquate, soulignant ainsi l’importance de faire converger l’offre et la demande sur le marché du travail.

L’Observatoire de la Jeunesse par son directeur exécutif, Lanto Ratsida a souligné la nécessité d’une meilleure organisation et d’une mobilisation efficace pour exploiter ces opportunités. Une coordination accrue pourrait conduire à la création de plus d’emplois, notamment en capitalisant sur les activités existantes qui, bien qu’encourageantes, ont encore un potentiel inexploité pour générer davantage d’emplois.

En somme, la création de ce cadre programmatique met en lumière les défis persistants, mais aussi les nombreuses opportunités à saisir pour l’emploi des jeunes à Madagascar. Sa mise en œuvre efficiente nécessitera une collaboration étroite entre les acteurs impliqués et une coordination efficace pour concrétiser ces aspirations en des opportunités tangibles pour la jeunesse malgache.

Partagez :
Sissie Raveloson