Economie

Emplois : création de 9 498 nouveaux postes budgétaires en 2023

L’État poursuit sa politique de création d’emplois au sein des secteurs prioritaires à savoir l’éducation, la santé, la sécurité publique et la justice. Ils bénéficieront de «  9 498 nouveaux postes budgétaires, dont 3 488, par voie de concours administratifs, et 6 010 par voie de recrutements directs », peut-on lire sur le projet de loi de Finances 2023.

La répartition des nouveaux postes budgétaires se présente comme suit : 3 943 postes pour le ministère de l’Éducation nationale, 500 postes pour le ministère de la Santé publique, 712 postes pour le ministère de l’Enseignement technique et professionnel, 1 270 postes pour la Garde des Sceaux, ministère de la Justice, 1 420 postes pour le ministère de la Sécurité publique, 830 postes pour le ministère de la Défense nationale et 823 postes pour le secrétaire d’État en charge de la Gendarmerie nationale.

Outre la création de ces nouveaux postes,  2 955 agents sortants de formation sur concours administratifs effectués en 2021 (30 officiers de police et 20 commissaires de police) et 2022 (1 500 élèves gendarmes, 35 percepteurs principaux des finances, 220 élèves inspecteurs de police et 1 150 élèves agents de police) viendront intégrer leur ministère de rattachement en 2023.

L’objectif dans cette démarche de garantir l’accès à l’éducation et aux soins de santé à toute la population malagasy, élément clé de la lutte contre la pauvreté, et d’assurer la sécurité et le respect de l’exécution des lois à travers tout le pays. Le renforcement du rôle de l’État, à travers ces secteurs prioritaires, est une condition indispensable à la réussite du Plan d’Émergence pour Madagascar.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer