Des progrès dans la mise oeuvre du Plan-Cadre de coopération des Nations unies pour le développement

  • 30 septembre 2022

Un an après la mise en oeuvre du Plan-cadre de coopération des Nations unies pour le développement durable (UNSDCF) des progrès concrets ont été réalisés. C’est ce que les parties prenantes ont évoqué lors d’une réunion de haut niveau du Comité de pilotage conjoint de ce plan, le vendredi 30 septembre au bâtiment Plan-Anosy. Cette réunion a vu la participation du gouvernement Malagasy, représenté par le ministère de l’Economie et des Finances ainsi que le Système des Nations unies (SNU) à Madagascar.

“Ce plan cadre constitue un engagement en faveur de l’émergence de Madagascar, de l’atteinte des Objectifs de Développement Durable, et de la reconstruction après la crise de la Covid-19, la crise alimentaire, énergétique et
financière amplifiée par la guerre en Ukraine, l’urgence climatique globale et les catastrophes déclenchées à Madagascar par des risques naturels”, indiquent le ministère de l’Economie et des Finances, et le Système des Nations Unies dans communiqué conjoint.

Le comité est composé de hautes autorités, des membres du corps diplomatiques et consulaires, des
Organisations de la société civile et, du secteur privé. Ils  ont pu discuter des progrès réalisés, des contraintes/problèmes rencontrés dans la mise en œuvre et des opportunités émergentes pour la programmation de l’UNSDCF.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, également co-présidente de ce comité de pilotage a réaffirmé l’engagement du Gouvernement pour la mise en œuvre de l’UNSDCF. Elle a souligné combien les interventions des agences des Nations-Unies sont un soutien inestimable pour Madagascar dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

« Je saisis cette occasion pour témoigner, une fois de plus, envers le Système des Nations unies, notre reconnaissance pour tous ses appuis, marquant la conviction et l’espoir partagé pour Madagascar dans son processus de lutte contre la pauvreté, pour ne laisser personne de côté », a déclaré la Grande argentière malagasy.

Issa Sanogo, coordonnateur résident des Nations Unies à Madagascar, a réitéré l’engagement des Nations-Unies à « favoriser la participation transparente et inclusive de toutes les parties prenantes, à la mise en œuvre de la programmation du développement des Nations- Unies et faire preuve de redevabilité et de responsabilité envers toutes les parties prenantes ».

La contribution du SNU- Madagascar à travers le Plan-cadre vise à renforcer et mieux cibler la coopération du SNU, selon ses avantages comparatifs, pour rendre la société malagasy plus résiliente et plus inclusive. Il s’agit d’in véritable plaidoyer pour répondre aux besoins de la population et ne laisser personne de côté.

 

Partagez :
Mahandry