Défis mondiaux de l’emploi en 2024 : le rapport de l’OIT met en lumière les tendances et les préoccupations

  • 11 janvier 2024

L’Organisation internationale du travail (OIT) a rendu public son rapport annuel “Emploi et questions sociales dans le monde : Tendances 2024”, mettant en évidence la résilience surprenante du marché du travail malgré les crises multiples. Le rapport souligne cependant des déséquilibres et des faiblesses qui pourraient entraver une reprise mondiale durable et compromettre la justice sociale.

Alors que le chômage et le déficit d’emplois ont atteint des niveaux pré-pandémiques, le rapport prévoit une augmentation du taux de chômage mondial en 2024. Les inquiétudes s’accentuent également face à l’accroissement des inégalités sociales et à la stagnation de la productivité.

Cette onzième édition de l’Observatoire de l’OIT sur le monde du travail met en lumière la fracture de l’emploi mondial, soulignant le risque accru pour les pays à faible revenu d’être laissés pour compte sans actions concertées sur l’emploi et la protection sociale.

Le rapport insiste sur la valeur des travailleurs clé pour le fonctionnement des sociétés et préconise une revalorisation de leur travail, reflétant ainsi leur contribution économique et sociale. Il encourage également un investissement accru dans les secteurs-clés pour favoriser une reprise plus équitable.

Dans un contexte d’inflation croissante, le “Rapport mondial sur les salaires 2022-23” de l’OIT souligne une chute notable des salaires réels, soulignant les défis économiques liés à la pandémie et à l’inflation.

Enfin, le document aborde la question des entreprises écologiques, appelant à une transformation des processus et des lieux de travail pour s’aligner sur des pratiques plus durables.  Alors que le monde fait face à des défis complexes, le rapport de l’OIT met en lumière la nécessité d’actions concertées pour promouvoir une reprise mondiale équitable et durable, soulignant l’importance de l’emploi, de la protection sociale et de la valorisation du travail essentiel.

Partagez :
Sissie Raveloson