Défi Plan Énergétique Intégré de Madagascar : 2 300 CSB Électrifiés d’ici 2030.

  • 2 juillet 2024

Environ 2 300 Centres de Santé de Base (CSB) pourraient être durablement électrifiés d’ici 2030, nécessitant un investissement total de 83 millions USD sur les dix prochaines années.

En effet, environ 75 % des CSB à Madagascar n’ont pas accès à l’électricité ou ne disposent que d’un seul réfrigérateur solaire indépendant, selon une étude de marché et une feuille de route pour l’électrification des établissements de santé réalisée conjointement par le ministère de l’Énergie et des Hydrocarbures, le ministère de la Santé publique et SEforALL en mars 2024.

 

Par ailleurs, 96 % des écoles n’ont pas un accès fiable à l’électricité et seulement 5 % des cantines scolaires sont équipées de solutions de cuisson propre, selon les études effectuées par SEforALL dans le cadre de son programme “Électrification des infrastructures publiques”.

 

C’est dans ce cadre qu’a été lancé officiellement, lors d’un atelier le 2 juillet, le Plan Énergétique Intégré (PEI) de Madagascar. Cet outil de planification énergétique vise l’électrification, la cuisson propre et les chaînes du froid à des fins agricoles et médicales, montrant où et comment des solutions énergétiques durables peuvent être déployées au moindre coût. Ce plan a été réalisé grâce à la collaboration entre le gouvernement de Madagascar et SEforALL.

 

Selon Anita Otubo, cheffe de la délégation de SEforALL et directrice du Fonds universel pour l’énergie, plusieurs projets sont déjà mis en œuvre grâce à ce plan. Depuis 2020, 27 mini-réseaux ont été installés, avec plus de 5 600 nouvelles connexions vérifiées, bénéficiant à environ 25 000 personnes. Plus de 30 accords de subvention ont été signés avec quatre opérateurs d’électrification rurale, visant 12 400 nouvelles connexions électriques pour les ménages, les entreprises, les écoles et les centres de santé alimentés par des mini-réseaux solaires. Plus de 3 000 connexions supplémentaires potentielles ont été identifiées et attendent un financement.

Dans le cadre du projet Lead, Madagascar a déjà installé des systèmes d’électricité dans 547 CSB, dont 47 sont déjà opérationnels et 453 en cours d’installation. En collaboration avec l’initiative SEforALL, le pays prévoit également l’installation de 3 000 systèmes électriques supplémentaires pour renforcer l’accès à l’énergie dans les établissements de santé, a ajouté le secrétaire général du ministère de l’Énergie et des Hydrocarbures, Thierry Andriantsoa.

 

Le PEI propose une plateforme en ligne avec des données et des analyses approfondies pour chaque composante, permettant aux utilisateurs d’identifier les solutions énergétiques optimales en fonction du coût, de l’accessibilité et d’autres facteurs. Gérée par le ministère de l’Énergie et des Hydrocarbures avec le soutien de SEforALL, cette plateforme vise à soutenir les plans de mise en œuvre du gouvernement, des partenaires de développement et du secteur privé.

 

L’atelier de lancement a mobilisé les acteurs du secteur de l’énergie durable, y compris les bailleurs de fonds, les représentants des agences gouvernementales concernées, le secteur privé et les organisations internationales.

Ce plan renforce l’engagement de l’État malgache à doubler le taux d’accès à l’électricité à travers les énergies renouvelables et la cuisson propre, en mettant en place des chaînes de froid médicales et agricoles afin de préserver les médicaments et les denrées alimentaires.

Partagez :
Sissie Raveloson