Danse : Niaina Kezia Jonah continue son parcours… au Sénégal

  • 17 mai 2022
Niaina Kezia Jonah, une danseuse malagasy originaire de Toamasina, continue son parcours professionnel au Sénégal. Elle y a représenté Madagascar lors de la 9e édition de « Dalifort Danse Festival » qui s’est déroulée du 12 au 15 mai, sous le thème ”La Danse et la Citoyenneté”.
Neuf ans après son entrée dans le monde de la danse, Naina Kezia Johan continue ses études à l’École de Sable, du pays de Léopold Sédar Senghor, une grande figure de la culture africaine, où elle approfondit les danses traditionnelles africaines. Ce, dans l’espoir de faire carrière dans cette discipline artistique.
En effet, Niaina Kezia Jonah a commencé à pratiquer la danse depuis l’âge de 12 ans, en misant sur la danse urbaine. Les inconditionnels de cette discipline se souviendront certainement de sa brillante et époustouflante prestation dans le cadre du concours du festival « Ambany Ambony », en 2019, lui permettant de décrocher le championnat, dans la catégorie expérimentale de cette compétition.
Lors de sa prestation au festival de Dalifort, la danseuse malgache a rendu hommage à toutes les femmes qui ont subi des maltraitances physiques et morales. Ce fut également l’occasion pour cette artiste d’échanger avec des danseurs professionnels issus des quatre coins du monde et de rencontrer la population sénégalaise, grande amatrice de la danse.
En effet, le festival auquel la jeune danseuse malagasy a participé vise entre autres à décentraliser les actions culturelles pour un égal accès de la population à cet art. En dehors des échanges entre les artistes, cet événement présente aussi une opportunité pour la population de faire des échanges avec les artistes. Et vice-versa.
Partagez :
Mahandry