Crise Russo-Ukrainienne: l’Ukraine souhaite plus de solidarité des autres pays, Madagascar y compris

  • 23 août 2023

L’invasion russe entre dans ces  546 jours en cette date  du 23 août alors que l’Ukraine célèbre le 24 août sa 32e année d’indépendance  lorsqu’ elle a décidé de  quitter le bloc soviétique  avec   15 autres  pays de l’époque de l’URSS. L’ambassadrice de l’Ukraine, en charge  de Madagascar et basée en Afrique du Sud, Liubov Abravitova, a invité ce jour les ambassadeurs des pays européens à Madagascar, le Royaume Unis, le Japon ainsi que les États Unis à se joindre auprès d’elle lors d’une  conférence  pour  renforcer l’appel à solidarité de tous les  pays membres des Nations Unies à se mobiliser davantage et dénoncé les actes  de la  Russie.

« On espère de Madagascar  plus de solidarité, car  elle partage avec  la communauté internationale les mêmes valeurs démocratiques et de liberté», lance  l’ambassadrice de l’Ukraine. D’emblée, les déclarations s’accordent à déduire  sur le fait que, plus cette crise  perdure, plus les impacts liés à l’économie mondiale s’accentuent. Ces impacts ont été déjà constatés à Madagascar, chaque fois répétés et maintes fois soulignés par les partenaires, mais également par les autorités malagasy.

Les pays pauvres et vulnérables économiquement, majoritairement les  pays  d’Afrique, paient déjà lourdement les frais de la crise et Madagascar n’est pas épargné. Les effets directs subis par Madagascar sont multiples comme l’augmentation des frets maritime alors  que plusieurs produits de base sont encore importés par Madagascar y compris le  carburant.

C’est  dans cette  logique que les pays qui se  positionnent en défaveur  de la  Russie se mobilisent ensemble et accentuent leur appel et leurs dénonciations auprès de l’Ukraine. Les pays soutenant l’Ukraine considèrent que les opérations de charme menées par la Russie lors du dernier sommet Russie-Afrique de Saint-Pétersbourg démontrent l’isolement de la Russie et du président Poutine aux yeux  du monde entier, en tentant de rallier l’Afrique à sa cause. En contre-mesure, un sommet de chefs  d’État sera organisé  cette  année 2023 par la communauté internationale selon les propos recueillis lors de la  conférence, invitant tous les pays membres de la Nations Unis, espérant que Madagascar y sera présent, afin de déclarer de manière  solennelle et commune « la formule de la paix » et de la  préserver.

« L’appui de la Russie à l’Afrique est largement moindre que celui des appuis occidentaux, encore moins comparé aux pays du G7 », affirme l’ambassadrice de l’Ukraine. L’Ukraine serait   disposée à partager auprès de Madagascar  ses expériences en matière d’agriculture, notamment dans  la filière céréale dont elle est la principale productrice (2/3 des besoins mondiaux).

 

Partagez :
Mahandry