Biodiversité marine Antsiranana : renforcer les initiatives de protection

  • 23 février 2024

Dans une étape vers la conservation de l’environnement marin dans le Nord de Madagascar, l’ONG « Community Centered Conservation » (C3) Madagascar et la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable (Dredd) de Diana ont récemment scellé un accord de partenariat. Celui-ci vise à renforcer les initiatives conjointes visant à préserver les écosystèmes marins fragiles de la région.

L’accord a été signé par le Programme Manager de C3, Faramalala Rabemamy, et le directeur de la Dredd, Christian Claude, lors d’une cérémonie protocolaire dans les bureaux de la Dredd. Il témoigne de l’engagement ferme des deux parties à faire face aux défis environnementaux et à promouvoir un avenir plus durable pour les générations futures à Madagascar.

Ce partenariat repose sur la coordination d’efforts pour maximiser l’impact positif sur la protection de l’environnement marin. L’ONG C3 s’engage à soutenir les initiatives et orientations stratégiques du ministère de l’Environnement et du Développement Durable, partageant régulièrement les résultats de ses projets et participant activement aux réunions de coordination dans les régions d’intervention.

En contrepartie, le directeur régional de l’Environnement facilitera les opérations techniques et fournira des informations sur les politiques environnementales et les réglementations en vigueur. Les deux entités prévoient d’échanger des informations régulières et de rechercher des synergies pour optimiser leurs actions sur le terrain.

Lors de la présentation de cet accord, la coordinatrice du programme C3 a mis en lumière ses aspects clés, notamment l’objectif, la durée, les résultats attendus, les stratégies à mettre en œuvre et les indicateurs de suivi et d’évaluation. Elle a souligné que cet accord marque un jalon important dans la lutte pour la conservation de la biodiversité marine et la durabilité environnementale à Madagascar.

Aucune description disponible.

En ce qui concerne les activités spécifiques, l’ONG a récemment obtenu une subvention pour mettre en œuvre un projet de gestion durable des pêcheries artisanales sur quatre ans. Ce projet ciblera des zones de biodiversité clé telles que la baie de Rigny, Nosy Hara et Ambodivahibe, couvrant une vaste zone de plus de 300 000 hectares.

Cet accord s’inscrit dans le cadre du projet Ecofish de l’ONG, qui vise à promouvoir la pêche durable et à apporter un changement positif dans la vie des pêcheurs des régions de l’Afrique de l’Est, de l’Afrique australe et de l’océan Indien. Avec cette collaboration, les deux acteurs ouvrent la voie à une coopération renforcée pour relever les défis environnementaux pressants et assurer un avenir plus vert pour Madagascar.

Partagez :
Carinah Mamilalaina