Audit du fichier électoral : « le Registre électoral national peut être utilisé pour permettre la tenue d’élections crédible »

  • 26 juillet 2023

« Le fichier électoral audité … est suffisamment fiable pour permettre la tenue des prochaines élections à Madagascar », selon la conclusion tirée de la restitution finale de l’audit de fichier électoral présentée par le chef de la délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ce 26 juillet 2023. Les auditeurs nationaux confirment aussi que ce « registre national peut être utilisé pour permettre la tenue d’élections crédibles ».

Sur la base de la liste clôturée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le 20 juillet dernier, qui contient 11 043 836 électeurs inscrits, le rapport des auditeurs internationaux relève deux types d’anomalies. Il s’agit de la présence dans la liste électorale de 11 371 cas d’inscriptions multiples. Ils présentent des non-correspondances au niveau des noms, prénoms, filiations, dates de naissance, numéro de la CIN, ainsi que sur la date et le lieu de délivrance de la CIN et bien d’autres incohérences. Celui des auditeurs nationaux repose également sur la suspension de doublons.

Leur traitement avant les prochains scrutins est recommandé, selon le rapport. Le président de la CENI rassure les experts et les parties prenantes que la détection, la vérification et la prise de décision sur ces recommandations seront effectuées avant l’impression de la carte des électeurs. La finalité de l’opération, c’est de corriger l’inscription pour enlever les suspicions.

En outre, les auditeurs nationaux affirment que les 49 recommandations formulées lors de la première étape de l’audit ont été majoritairement adoptées et mises en œuvre par la CENI.

Partagez :
Romuald